Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Dernier des Premiers Hommes

Premier Homme
Xavier-Marie Bonnot
Actes Sud, actes noirs 2013

Enfoui sous une cascade de textes lus, travaillés, corrigés, dévorés, rejetés, ce « Premier Homme » refuse de se laisser oublier malgré une 4eme sans charme et une couverture peu attirante.
L’histoire ? Des plongées dans des calanques hivernales, le mistral qui décape le ciel, des histoires de famille inoubliables, dont la blessure suinte encore le pus vingt ans après, l’amour fraternel et le passé, le très grand passé, celui de l’aube de l’humanité comme refuge. Et peut-être la folie comme corollaire.
Il y a vraiment un étrange hiatus entre les souvenirs que ce roman me laisse et sa quatrième de couverture. L’éditeur manquait-il d’inspiration ? Car si j’ai oublié qu’il est question d’un flic et d’un tueur, je me rappelle très bien l’importance d’une ampoule grillée. D’une maison abandonnée et de la sorcellerie des premiers âges. Je me rappelle des scientifiques, des plongeurs, de ce vieux savant refugié dans la garigue. Ce roman nous embarque dans une intrigue curieuse, pleine de sa propre recherche, mais aussi donnant à spéculer, stimulant la curiosité pour la paléontologie, l’admiration pour ceux qui vouent leur vie à la recherche.
Ce roman, plus qu’enquête classique avec un méchant à attraper (est-il méchant d’ailleurs ?) dissèque l’influence et l’importance de tous les passés sur le présent : histoires de famille, souffrances de l’enfance. De toutes les enfances : celle des humains et celle de l’humanité. Ça, et la beauté inquiétante des scènes de plongée en font une lecture prenante.
Il faut ajouter que le Marseille hivernal avec ses lumières dures raconté par Xavier-Marie Bonnot a de quoi donner des envies de weekend aux septentrionaux. Ne nous en privons pas alors que le printemps a de toute façon décidé une grève illimitée au nord de la Loire.

Partager cet article

Repost 0