Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Descente en Enfer
Preston & Child
Editions l’Archipel 2013

Ah ! Voici que reparait l’inoxydable inspecteur Pendergast. Ce roman ci fait suite à « Vengeance à froid » récemment paru en livre de poche chez « J’ai Lu ».

Quitte à me fâcher avec ce que le monde du polar compte d’aficionados de Sherlock Holmes, je trouve à Pendergast plus qu’une ressemblance, presque une filiation avec le détective londonien. Une forte parenté, à tout le moins. Pendergast, image moderne du mythique Holmes ?
Voyez ! Leur élégance vestimentaire et leur courtoisie, bonnes manières clairement issues de la fréquentation des meilleures écoles. Leurs aptitudes physiques aux arts martiaux, leurs capacités dépressives insondables, leur intelligence quasi surnaturelle. Et enfin, tout comme Tintin a son Milou, Sherlock son Watson, ici Pendergast a son d’Acosta, inspecteur au NYPD. Néanmoins, c’est plutôt à Batman qu’il emprunte son fidèle majordome : Proctor.
L’histoire nous jette au milieu des démêlées de Pendergast avec une bande de nazie isolée au plus profond de la jungle, et les auteurs jouent avec la réapparition fugace de la mystérieuse épouse de Pendergast, supposément morte, la découverte d’une descendance problématique et une belle histoire d’amour entre un psychiatre et sa jeune patiente… de cent-quarante  ans.
On l’a compris, on est loin du roman noir. Plutôt du côté du roman d’aventure, noire avec un zest d’Indiana Johns.
Il y a des lectures qui vous ramènent au monde de l’enfance quand les héros magnifiques s’en tiraient toujours, même si ici, il le fait en perdant un paquet de plumes.
Alors, pourquoi bouder son plaisir ? Certes, la vraisemblance n’a guère imprimé sa marque dans ces pages, mais le rythme est de qualité, et il vaut largement celle de maints « block-buster » auxquels il emprunte ses effets spéciaux. Déluge de balles, bagarres homériques, suspens au milieu d’incessants dangers.
Dans son genre, Descente en Enfer est une parfaite réussite.
 

Filiation Holmesienne
Filiation Holmesienne
Tag(s) : #critiques

Partager cet article

Repost 0