Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

broken.jpgBroken
Karin Slaughter, traduite par Bernard Ferry
Editions Grasset 2013

On se souvient de l’héroïne Sarah Linton, médecin, pédiatre et légiste à la fois. Dans « Genesis », le duo qu’elle formait depuis quelques volumes avec son époux le sheriff Jeffrey Tolliver se terminait par la mort de celui-ci.
Sarah, trois ans plus tard, n’est toujours pas remise de la perte de son âme sœur. Pour survivre, elle s’est enfuie et travaille comme une bête de somme. Il lui faut pourtant affronter le quotidien. C’est Thanksgiving et Sarah  vient passer quelques jours dans sa ville natale auprès de sa famille. Revoir ces lieux autrefois chéris est douloureux... La haine de Sarah à l’égard de Léna, ex-collègue de son mari, qu’elle estime responsable de la mort de celui-ci est intacte, aussi brûlante qu’aux premiers jours de sa perte.
Les meurtres de jeunes étudiants, le suicide improbable d’un ancien patient de Sarah dans les locaux de la police... Il n’en faut pas plus pour lancer une nouvelle intrigue dans la petite ville de Georgie qui gémit sous une pluie diluvienne et constante.
C’est l’occasion de faire intervenir le héros d’une autre série de Slaughter, Will Trent. Intuitif et génial si ce n’est que gravement dyslexique, ce flic ne sait réellement ni lire ni écrire, du moins pas assez bien pour le faire sans aide.
On retrouve avec un certain plaisir ce qu’on appellera un roman cross-over, un épisode mêlant les héros récurrents de séries différentes, de façon néanmoins cohérente et ma foi, assez convaincante.
Suspens solide, argument original, si le style est celui d’un thriller classique, sans originalité excessive, ce « Broken » est une lecture plaisante qui mérite le soutien accordé par ailleurs à son auteur pour sa lutte constante en faveur de la lecture publique aux États-Unis.
Partie seule, consacrant une partie de ses droits d’auteur au maintien des bibliothèques de son état, Karin Slaughter a su convaincre d’autres auteurs d’un renom certain de se joindre à elle.
Rien que pour ça, cette distraction bien ficelée devra être mise sur le dessus de vos piles à lire !


Tag(s) : #critiques

Partager cet article

Repost 0