Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

consequences2.jpgConséquences
Darren Williams
Sonatine Éditions 2012

Deux enfants s’égarent dans le bush australien. Un seul réapparait. Tom,  amnésique, déchiré de culpabilité. Il se jure, du haut de ses dix  ans, qu’il retrouvera Flynn, quatre ans. Ni à cause des coups de fouets de son beau-père, qui le hait d’être rentré seul, ni des pleurs de leur  mère terrassée par le chagrin. Mais parce qu’il a promis à son petit frère de le ramener.
Darcy, à peine une ado, presqu’encore une petite fille, originaire de la même petite ville « Angel Rock » est retrouvée morte à Sydney. Suicidée. Comment est-elle arrivée si loin, pourquoi ce geste définitif ?
Ces enfants sont-ils  les victimes de lointaines haines conçues et nourries par les générations précédentes ?
Deux figures de policiers vont s’opposer tout en se respectant. D’un côté Gibson, le citadin, que motive le souvenir du suicide de sa sœur bien des années auparavant. De l’autre, Pop Mather, le lieutenant de la police locale, qui connait l’histoire de chacun, et celle des relations dans les familles depuis bien des décennies. Lui trouve qu’il y a eu bien assez de souffrance comme cela et que sa petite communauté mérite le silence et le recueillement. L’autre, toujours au bord de ses propres précipices intimes, préfère la brulure de la vérité. Sa recherche obstinée va l’entrainer loin, aussi bien dans le passé que dans l’espace, puisqu’il va poursuivre de vieux fantômes jusqu’aux limites de l’out back, là où les pluies représentent un rare miracle.

Darren Williams est doté d’une rare force d’évocation de la nature. Je n’ai lu la pareille que chez un maître comme James Lee Burke. Williams ne raconte pas le bayou, bien sur, mais des chemins d’argile rouge bordés d’eucalyptus, sur lesquels les enfants courent nu pieds, et le ciel se chargeant d’orages furieux qui éclatent sur les pentes forestières de la table montagneuse.
Le personnage de Tom, petite ossature terriblement attachante, le fantôme de Darcy, les souvenirs qui se refusent, l’humanité de l’officier Pop Mather, l’atmosphère étrange de maison vides et de villages fantômes, « Conséquences » enferme dans ses pages une mélancolie subtile mais bien plus encore. Car la force tellurique de la montagne de l’Ange passe aussi dans les cours d’eau, le vol des oiseaux dans le ciel et la naissance de l’amour chez des enfants affrontant pourtant la peur et la mort.

Le premier roman de Darren Williams « Swimming in Silk » a été primé en Australie. Celui-ci mériterait incontestablement de l’être. A tout le moins, on doit espérer que la critique saura le saluer comme il le mérite et que le public trouvera le chemin de ses pages, pleines de forces terribles mais aussi de poésie.


Tag(s) : #critiques

Partager cet article

Repost 0