Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

4logotypeofficiel.jpgLa « rentrée » se drape de noir chez Krakoen, comme il se doit.

Dans le désordre : « Camping Sauvage » de Antoine Blocier, un suspens cruel, des victimes abandonnées de la société, un tueur à l’imagination glaçante, une équipe hétéroclite pour lui faire face. Une fiction à la douloureuse universalité.

« Nirvana transfert » de Marie Vindy narre l’errance d’un jeune adulte qui a perdu le souvenir d’une enfance destructrice. Une enquête menée par la brigade des mineurs de Dijon. Trafic d’être humain, hypocrisie de la bourgeoisie locale, les ingrédients d’un excellent suspens.

« Le Valet de Cœur » enfin, du Belge Paul Colize, qui jette un cadre sup’ cynique sur les traces du meurtrier de son père, venant compléter le précédent opus : « Le Baiser de Klimt », sorti en début d’année, qui voyait le même Antoine Lagarde à la recherche d’un tableau mythique mais fantôme.

« Sextoy made in China » où l’immense talent de Jan Thirion met le destin de la France dans les mains d’une jeune journaliste enquêtant sur une menace terroriste. Personnage incroyable, guest star improbable : le vibromasseur  tueur.

Une rentrée variée, forte, riche… et je suis fière d'avoir été éditrice sur deux de ces titres.

Je peux bien avouer une fierté de mère de famille regardant dans la cour de récré ses gamins évoluer, avec dans la pupille une billance particulière. Ce sentiment inavouable mais si fort : mes enfants sont les vraiment les plus beaux. En toute objectivité, s'entend...

Krakoen continue son petit chemin, pavé de beaucoup de travail mais surtout de beaucoup de passion pour la bonne littérature.

Krakoen, petit mais costaud !

camping sauvagenirvanatransfertcouv01THIRION-Sextoyvalet-de-coeur

Tag(s) : #accueil

Partager cet article

Repost 0