Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 projet.jpgUn mot en passant sur une actualité, mais qui va bien au-delà de ma petite personne, et croyez le, ça me réjouit. Car si charité bien ordonnée commence par soi même, cela ne signifie pas, en ce qui me concerne, qu’elle doive s’y arrêter…
La « Revue du  Projet » a souhaité ouvrir ses pages à une vingtaine d’auteurs de romans policiers pour recueillir leur vision de 2013. « Les huîtres ça ne se garde pas » représente ma vision intimiste d’un avenir que, déraisonnablement, je m’entête à espérer meilleur.
Cela vaut le détour. Il y a des grands noms, et des plus modestes, mais tous ont peint un avenir aux couleurs de l’inquiétude. Comme s’ils avaient du mal à se défaire des voiles noires des années précédentes, entre exclusion, prébende et crise. Ce regard aigu représente une spécificité des auteurs de romans noirs, j’en suis persuadée. Parmi les auteurs, des amis Krakoen. Pas très étonnant, si on y songe… Obione, Prilleux, Streiff, Blocier, Noce et… Desaubry, donc.
Merci à Gérard Streiff d’avoir, avec le talent qu’on lui connaît, coordonnéaffiche-2012-huma.jpg ce dossier à la fois réjouissant et stimulant qui n’est pas sans interroger. Il organise aussi un débat, au village du livre de la fête de l’Huma. Je ne saurais trop recommander de s’y rendre, pour ça et pour le reste. De cet endroit se dégage toujours  une telle énergie que s’en priver, c’est pécher…

Cela se déroule à la Courneuve (normal...) les 14/15/16 septembre prochains. A ne pas rater...

Tag(s) : #accueil

Partager cet article

Repost 0