Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les 13 et 14 mars derniers, c'était "Polar'Encontre" , salon polar dans le Sud-Ouest.

Polar’Encontre, c’est tout une palette d’activités. Comme dans tout bon festival, ses organisateurs avaient concocté un programme étalé sur plusieurs semaines, alliant expositions, musique, slam, théâtre, ateliers d’écritures, soirée quizz, cinéma. Tout ça Jeanne Desaubry,Polar'Encontre,parfaitement réussi, plein d’énergie, et les participants rencontrés s’en réjouissaient aussi bien parmi les intervenants que dans le public.

L’originalité de Polar’Encontre réside sans doute dans deux actions plus inhabituelles. La première consiste en une balade urbaine, érudite, au travers de la ville, de lieu de justice en sièges de faits divers, intitulée « Du prétoire au Pilori ». Elle a, selon les organisateurs, rencontré un vif succès dans cette ville au passé riche.

Les deux jours qui ont précédé ont par ailleurs été l’occasion de la deuxième action remarquable, qui m’a été racontée par son maître d’oeuvre,  Raphaële Cade, adjointe au Chef de Cabinet à la Direction de la Protection Judiciaire de la Jeunesse. photo  Images Nouvelles

A priori, la sensibilisation à la citoyenneté n’est pas ce qui se fait de plus sexy… Cela renvoie assez irrésistiblement au souvenir des manuels d’éducation civique de nos écoles…

 «  Il s’agit d’un dialogue avec les ados et pré ados, dans lequel on privilégie le côté ludique… »

Des classes de CM2 des écoles primaires, des classes de collégiens et de lycéens ont été amenées pendant deux jours par leurs enseignants à la médiathèque pour y écouter Raphaëlle Cade, récemment encore directrice de centre éducatif fermé et M Ibagnères, ancien gendarme, par ailleurs impliqué dans des mouvements associatifs de prévention des violences conjugales.

Le constat est assez édifiant « Les jeunes sont gavés de séries télé américaines. Ils connaissent mieux la réalité juridique des USA que la nôtre. La plupart d’entre eux tombent des nues quand on leur dit que la peine de mort n’existe plus en France… »

Diplômée en psychopathologie criminelle, Raphaëlle Cade intervient auprès des jeunes, convaincue que la connaissance des réalités judiciaires est à même de les faire réfléchir sainement aux conséquences de comportements à risque.  Malgré ses nouvelles fonctions parisiennes, elle continue à s’impliquer à Bon Encontre, siège de l’Ecole Nationale de l’Administration Pénitentiaire, par amitié et fidélité envers la municipalité dont l’ouverture d’esprit lui plait, et à cause des liens tissés avec l’équipe de bénévoles et l’association « A livres ouverts » qui font vivre le festival.

Les prix maintenant :

  • Le prix Polar’Encontre 2010 de la BD, a été attribué à Max Cabanes pour son adaptation de « la Princesse du Sang », de Manchette, chez Dupuis,
  • Le Prix du roman a été attribué à Anne Secret pour « Les Villas Rouges », ed du Seuil. les-villas-rouges


princesse-du-sang-1-300











Et la palme de la convivialité à l’équipe qui a abreuvé et nourri, transporté, chouchouté BDistes et romanciers, leur offrant ce que le Sud-Ouest a de meilleur, gastronomie et chaleur humaine.

Dunes froides, sélectionné par le jury du festival, n'a donc pas eu le prix. Mais rien que la sélection, c'était tout bonheur. Merci encore aux organisateurs...

 

Tag(s) : #accueil

Partager cet article

Repost 0