Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mortels Ethers
Elton Furratier

Is Edition 2017

Ouille ! Ouille ! me suis-je dit en commençant la lecture. Encore un privé alcoolique, ravagé par le meurtre de son épouse et l’étrange disparition de son enfant. Ah la la !! on va se faire… Jusqu’à la couverture, mystérieuse et ésotérique en diable…Sans compter le trésor ancien enfoui… Je me suis dit « ma Jeanne,  il ne te manque plus que les francs maçons ou je ne sais quel ordre obscur venu du fond des âges et tu as là l’assurance d’un navet éculé ». Oui, je sais, se parler est signe de vieillissement, mais dans ce cas je suis vieille depuis toujours…  Et la quatrième… ouille ! ouille ! Décidemment ouille. Comme quoi une présentation d’éditeur mal calibrée peut servir de repoussoir. Et puis quelque chose dans l’écriture, dans les premières pages… j’ai continué la lecture. Et bien m’en a pris.

Avant de se remettre en activité après une longue période de dépression nananananinère… le Furet comme on le surnomme, fut spécialiste en papiers anciens et autres grimoires. Souvent consulté comme expert par les flics, il en a sans doute appris plus qu’il ne le pensait sur le métier qu’il se met à exercer à titre privé, mais à sa façon, un peu particulière… Ici, les inscriptions sur lesquelles il va être amené à se pencher sont gravées sur un mur, les morts s’entassent dans un milieu provincial qu’on peut imaginer à sa porte. Présenté comme le témoignage du frère aîné, protecteur, relatant l’aventure arrivée à son cadet, ce roman semble bien un exercice avec figures imposées… mais dérapant à chaque occasion vers autre chose.
Bref, pour un amateur de polar, c’est un roman rapide, agréable, doté de la noirceur voulue, d’un zest d’humour sombre, plus qu’honorable…

À noter que le roman existe dans sa version papier ou numérique, voire les deux… car IS édition, une maison marseillaise maligne, vous offre le numérique à 1€ le temps de recevoir votre livre papier.
Allez voir là : http://www.is-ebooks.com/ t ne vous refusez pas ce plaisir un peu hors des sentiers battus. On ne peut pas lire que du gros tirage, bon sang de bois !

 

Tag(s) : #critiques

Partager cet article

Repost 0