Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rire ou pas ?

Un prisonnier modèle
Paul Clea
ve traduit par Fabrice Pointeau
Sonatine Editions 2016

Vous souvenez vous de « Un employé Modèle » même auteur, même traducteur, même maison d’édition, l’an dernier ? Mais si, mais si… je vous l’avais chroniqué. Cynisme et drôlerie, un serial killer amoureux de ses poissons rouges ? Pour vous rafraîchir la mémoire, éventuellement, c’est ici.
http://jeanne.desaubry.over-blog.com/article-delicieusement-macabre-54734345.html
Après une terrible séance casse-noisette au sens propre comme figuré, Joe a échoué en prison. Il aimerait en sortir. Il y a peu de chance pour ça car un paquet de gens préféreraient le voir mort que libre. En particulier les familles de ses nombreuses victimes. Joe continue à prétendre à l’idiotie pacifique. Il rencontre cependant moins de succès que lorsque qu’il jouait l’homme de ménage gentil et simplet à l’hôtel de police de Christchurch (Nouvelle Zélande) de jour tandis que la nuit il remettait son costume de serial killer. . Dehors, il y a aussi la tueuse en série dont il s’est épris sur la fin du roman précédent. Bardée d’intentions radicales dont je vous réserve la découverte…

Cleave renouvelle le genre du roman de serial killer, ces êtres si fatigants à force de conformité au genre : cruauté toujours pire, il faut bien tenir la ménagère en haleine, esprit tordu, passé atroce, haine de… sa mère, son père ou des deux… Bref, pour sourire noir, heureusement Cleave est là.

Tag(s) : #critiques

Partager cet article

Repost 0