Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour les longs voyages

Jour de Chance
Joseph Find
er traduit par Vincent Basset
Thriller / Bragelonne 2016

On comprend vite ce que le titre a d’ironique… Jour de chance ? Le héros, Rick Hoffmann a eu ce qu’il voulait : l’amour avec sa top model, des chèques indécents de son employeur, sans se fatiguer trop à pondre des papiers complaisants pour la presse people. Avec toutefois une certaine honte, car il a eu autrefois l’ambition de devenir un grand journaliste d’investigations.
Au moment où l’on fait sa connaissance, il squatte la maison de son enfance, pourrie par les ans du sol au grenier. Sa fiancée s’est fait la malle dès que Rick a perdu d’abord son job, puis son beau duplex. Son père s’éteint progressivement dans une maison de retraite depuis bientôt vingt ans après un AVC qui l’a laissé muet et invalide. Bref, comme diraient les jeunes, la lose totale
Lorsque Rick tombe sur une grosse somme en liquide, cachée dans son grenier, il croit à la chance, mais pas longtemps, car cette découverte va lui coûter cher. Le voici obligé de ressortir son attirail d’enquêteur. Toutefois, fouiller dans le passé de son père lui apportera bien des surprises, pas toujours bonnes.
C’est rapide, enlevé, facture classique, ni trop ni trop peu, politiquement correct, et le héros plutôt bon fils, fait montre d’un côté assez touchant. Alors certes, ce n’est pas un grand moment d’écriture philosophique mais c’est un honorable ouvrage pour long voyage ferroviaire, qui pose avec une certaine délicatesse méritoire le problème de l’attachement à ses racines.

Tag(s) : #critiques

Partager cet article

Repost 0