Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Suspens Canin

Ne mords pas la main qui te nourrit
A.J. Ri
ch traduit par Stephane Carn
Editions Mazarine 2016


Autant vous l’avouer de suite, au risque de choquer certains, je n’aime pas les chiens. Je ne les déteste pas non plus, mais nous n’avons rien en commun et les fréquenter un jour de pluie représente pour moi un véritable supplice olfactif. Pourtant j’ai apprécié ce thriller canin. Car c’est de cela qu’il s’agit, le titre vous le dit de suite. Essentiellement.
Morgan est une jeune femme qui tout au contraire de moi, ne sait pas résister au regard d’un chien perdu ou malheureux. Raison pour laquelle elle en possède deux, énormes. Elle ne semble d’ailleurs pas plus avisée avec la gent canine qu’aves la gent masculine. En effet, alors qu’elle revient d’un cours lié à sa spécialisation en victimologie, elle découvre le cadavre de son fiancé, dévoré par ses molosses.
Morgan, dont les études portent sur la crédulité qui conduit certaines femmes à rester avec des maris violents ou à se faire embarquer par des tueurs manipulateurs, découvre pour sa plus grande honte que ce merveilleux fiancé était bien loin de ce qu’elle croyait. Est-elle un exemple de ces femmes crédules ? La question la tourmente.
On fréquente beaucoup les chenils dans ce roman. Et surprise, on découvre que la justice états-unienne juge les chiens comme on le faisait en France au moyen-âge. Qu’il existe même des avocats spécialisé dans les cas risquant de mener à une condamnation à l’euthanasie.
Le discours sur les animaux et l’attachement des maîtres n’est heureusement pas trop gnangnan. Je n’aurais pas tenu sinon… Et quant au suspens, pas seulement lié à la possible exécution de clébards, il est mené de main de maitre. La problématique principale : personne n’est ce qu’il parait, les interrogations sur la propension des individus empathiques à faire confiance, à tort comme à raison, la cascade de découvertes qui ébranle notre héroïne font de ce roman une distraction intelligente et plaisante.
Amoureux des animaux ou pas, allez-y, il y a de bonnes pages.

Tag(s) : #critiques

Partager cet article

Repost 0