Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est de l'Obione

Reine des Neiges (et autres nouvelles des gens d’ici)
Max Obione
Editions des Falaises 2016

Max Obione a réuni dans ce recueil des inédits et quelques nouvelles déjà parues ici ou là, toutes ayant un lien avec une ville qu’il aime : Le Havre.
Le Havre, comme toute ville portuaire, inspire les artistes, peintres ou écrivains. Obione peint avec ses mots une réalité populaire noire, noire, noire. C’est le Petit Légume, mortelle conspiration entre une gamine trop intelligente et son frère handicapé. C’est la Reine des Neiges, récit d’un temps où la clocharde était reine de beauté aux Neiges, ce quartier aujourd’hui dévasté par la misère sociale. C’est la détective privée mutilée, ex flic, du Pied de Jeanne qui s’envoie en l’air dans les toilettes d’une boîte de nuit (toute ressemblance etc.). C’est une bande de musiciens besogneux qui laisse passer un sosie de Sting dans Big Dicky Joe
Mais ce ne sont pas seulement les personnages et les destinées qui nous ravissent à la lecture de ce recueil. Ce n’est pas seulement, non plus, l’atmosphère havraise, humide, salée, venteuse. C’est la langue utilisée par Max Obione. Mélange de gouaille à la Audiard et de poésie populaire, sur une petite musique qui parle à chacun.
Lire Max Obione, c’est prendre un billet pour un passé magique, rêvé, plus chaud, plus humain que nos propres souvenirs.
Les éditions Falaises ont eu le bon gout de s’intéresser à son regard sur son nouveau port d’attache, lui le marin de terre, la casquette vissée au-dessus des yeux rieurs.
Alors, certes, il n’est un secret pour personne que nous sommes amis. Mais si je n’avais d’admiration pour les écrits, j’aurais sans doute moins d’amitié pour l’homme, mon complice en édition depuis plus de dix ans.
Si je vous dis que c’est l’Obione, c’est que c’est de la bonne !

Tag(s) : #critiques

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :