Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'ai tenu à partager ce communiqué de presse des éditions du Caïman, qui rencontrent soudain une grande turbulence. Amoureux du polar, n'hésitez pas à les soutenir, même modestement. La bibliodiversité est à ce prix.

REQUIEM POUR UN CAÏMAN

Ça aurait pu faire un très bon titre de polar.

Oui, mais voilà, cette histoire ne nous amuse pas vraiment...

Il y a quelques jours, nous avions commencé à alerter nos amis libraires : les difficultés de notre diffuseur De Borée (en clair : un redressement judiciaire), risquaient de compromettre les livraisons. Nous vous invitions alors à passer vos commandes directement aux Éditions du Caïman.

Puis les choses sont allées très vite, et pas dans le bon sens. Aujourd’hui, la défaillance du diffuseur met sérieusement en péril ses partenaires, en particulier notre maison d’édition : nos créances chez De Borée (le produit de la vente de nos livres, de juin à septembre) ne pourront pas être honorées et, par effet de cascade, nous risquons de ne pas pouvoir payer à l’imprimeur les derniers titres de notre collection. Et donc, de devoir écrire le mot FIN sur notre histoire...

Nous ne nous résolvons pas à une telle issue.

Nous, auteurs du Caïman solidaires de notre éditeur, ne pouvons accepter que cette petite maison d’édition pleine de promesses soit brutalement rayée du paysage. Nous ne pouvons accepter que soient anéanties cinq années de travail, de rigueur et d’efforts qui commençaient à porter leurs fruits : un catalogue en plein développement, une notoriété croissante, des lecteurs qui nous suivent de plus en plus nombreux, une reconnaissance dans le milieu du polar.

Et puis aussi, pour nous auteurs, un éditeur engagé qui sait donner leur chance à de nouveaux textes. Plus qu’une maison d’édition : une «maison d’auteurs», une éthique.

Et maintenant ? Le collectif (informel et amical) des auteurs du Caïman a proposé à Jean-Louis Nogaro, qui l’a accepté, le lancement d’une souscription (*) pour sauver le Caïman. Nous en appelons donc à votre solidarité : quelques euros, ce n’est pas grand-chose à l’échelle individuelle mais, si l’on est nombreux - et l’on sait pouvoir compter sur de nombreux amis -

ils peuvent vite devenir huit mille : la somme qui nous manque pour ne pas couler...

Amis du Caiman, merci de votre engagement et merci de vos soutiens !

Les auteurs du Caïman et Jean-Louis Nogaro

(*) Pour contribuer, il suffit de vous rendre à cette adresse :

https://www.leetchi.com/c/solidarite-pour-editions-du-caiman.com

Tag(s) : #accueil

Partager cet article

Repost 0