Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Trois Algérie, sinon rien !

En Main Propre
Jérôme Zolma
éditions Lajouanie 2015


Parfaitement intégré, dites-vous ? Rien que de le dire, n’est-ce pas une manière de souligner que ce n’est peut-être pas le cas ? pas tout à fait ?
Ilyès a fait des études de droit. Il est devenu clerc de notaire. Rien de bien exaltant, dans une vie ordinaire. Sa copine, elle, est blonde à souhait. Une gauloise pure souche. Le beau-père n’hésite pas à faire remarquer régulièrement que tous ces bicots au chômage plombent la France. Le petit frère suit une mauvaise pente. La vie, quoi…
Algérien d’Avignon, comme le dit lui-même Ilyes, il se voit un jour attribuer la tache d’aller en Algérie remettre une lettre pour respecter une clause de succession. Sauf que l’Algérie, il ne connaît pas. À part quelques vacances passées chez les grands-parents, Ilyes est étranger dans le pays de son père. S’y retrouver doté d’une mission qui s’avère soudain beaucoup plus complexe que prévue, et dont les conséquences vont le rattraper jusqu’en Avignon, n’était pas au programme de la vie pépère que se rêvait le jeune homme.

Jérôme Zolma arrive à faire vivre deux Algérie. Il faudrait peut-être même dire trois. Celle de 1962, à la fin d’une sale guerre, ou plutôt, d’une guerre sale. Celle d’aujourd’hui, pays complexe dont la jeunesse aspire désespérément à autre chose et enfin, celle subsistant dans le cœur des immigrés et de leur descendance.
Il n’y a pas de manichéisme dans les représentations de Zolma. Pas de bon Gaulois ni de méchant Arabe ou le contraire. Le trouble d’Ilyes qui ne se sent à sa place vraiment nulle part, mais s’efforce de vivre une vie qui ne soit qu’à lui, est un exemple remarquable du malaise des nouvelles générations voulant construire leur propre destin.

Suspens et tension au rendez-vous, chasse au trésor et course poursuite, aller-retour entre les pays et les époques, c’est un roman humain, chaleureux, et néanmoins mélancolique.
Une belle réussite.

Tag(s) : #critiques

Partager cet article

Repost 0