Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

French Touch

Le Sang des morts
Gilles Vidal
éditions Asgard 2014

Deux frères, non pas ennemis, mais indifférents, dont le père est atteint d’Alzheimer. Un flic qui n’aime et n’est aimé que de son chien, un ingénieur informaticien agoraphobe dont les travaux (effectués chez lui, ça va de soi) motivent son enlèvement, un agent de services très spéciaux dont les bonnets C font tourner la tête de ses ennemis avant qu’elle ne les trucide proprement… Voilà un panorama assez large d’une aventure se déroulant à Valais, France où un serial killer pointe le bout de son nez. Or, cet ogre des temps modernes a tant envahi les rayons des libraires que sa figure peut lasser. Il n’en est rien ici, au contraire. D’une part l’ogre en question reste lointain, et seules les traces « d’exploits » anciens perturbent, enfin ne manquent ni l’originalité, ni l’énergie, ni la tendresse. Et c’est sans doute « la French touch » qui fait la différence entre un roman quelconque et celui-ci : un quinquagénaire assis chaque jour à la même terrasse de café attend que réapparaisse la femme de sa vie, vie ruinée par sa disparition.

Bien sur, le flic va séduire (tant pis pour elle) une poupée aguicheuse, et tomber sur une maison pleine de cadavres. Pourtant, bien qu’il y ait du serial killer là-dessous, il reste lointain, élément perturbateur savamment dosé.

Le ballet des personnages s’entrecroise en une belle texture pleine de tendresse et de fureur, avec du rose et du noir dedans, et l’on termine ce roman avec un sourire satisfait.

Gilles Vidal assure avec maestria la construction d’une trame originale entrecroisant suspens et services spéciaux, enquête policière et quête intérieure, et même, sentimentale.

À consommer sans modération. C’est made in France.

Tag(s) : #critiques

Partager cet article

Repost 0