Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des "jeunesses" plein de passion

Jasmin Noir

Vague Meurtrière
Lalie Walk
er
Éditions du Jasmin, 2013 (à partir de 11 ans, environ)

Thomas vit tristement dans une maison que gagne progressivement l’abandon. Sa mère, morte d’un accident de chasse en Brière, les a quittés il y a un peu plus d’un an. Son père en devient fou, sortant chaque jour, ivre, hantant les marais à la recherche du ou des chasseurs responsables. Car la gendarmerie n’a jamais retrouvé les coupables. Des braconniers, peut-être ?
Julien débarque pour les vacances dans une maison familiale, avec père, mère et sœur. Il va retrouver son copain Thomas, et surmonter sa peur pour le suivre dans une balade inquiétante. Le marais résonne de cris horribles depuis le matin. Que se passe-t-il dans ce lieu marqué par la mort de la maman de Thomas ?
La nuit tombe, les enfants se perdent, la famille de Julien sombre dans l’angoisse. Quand la tempête arrive, les gendarmes peinent à chercher les gamins pendant que les gardes-chasse s’alarment des braconniers entrevus dans la nuit. Et que dire de cette fillette disparue le jour même dans les marais ?
Le marais, la nuit, les cris d’animaux, les dangers qui attendent quiconque s’éloignent du sentier… Lalie Walker installe une aventure au suspens effrayant, dans laquelle les enfants se retrouvent face à des individus sans scrupules. Ils font appel à tout leur courage et cela ne fait pas beaucoup. Est-ce que ce sera assez ?
Une aventure pleine de tension, à l’ambiance effrayante à souhait, mais une belle leçon de courage au bout du compte.

Des "jeunesses" plein de passion

Tempête sur la Belle Maria
Gildas Girode
au
Éditions du Jasmin, 2013 (à partir de 11 ans, environ)

Benji a perdu il y a quelques années son père. Militaire, celui-ci est tombé en Afghanistan. Benji ne comprend pas comment il a pu aller mourir si loin, les abandonnant, lui et sa mère. Ce deuil laisse le garçon terriblement malheureux, entre manque et colère.
Arrivé à la fin de ses études de marin, il doit aller faire un stage sur un bateau. Passionné par la mer, qui sait lui faire surmonter son chagrin, le garçon est cependant fort déçu par l’accueil de son oncle, le propriétaire de « La Belle Maria » . Visiblement, le capitaine est tombé sous la coupe de son second, un sale type peu scrupuleux. Jusqu’à quel point ?
Benji a bien raison de s’inquiéter. À bord, le cuistot - homme à tout faire est un Africain qui sait lui redonner de la joie de vivre. Chaleur, histoire le soir, affection, de quoi regonfler le moral de Benji. Et puis, Yacoub a une fille ravissante qui va éveiller le cœur de Benji…
Tempête, disparition, chagrin, danger, rien ne manque pour faire de ce court roman pour jeune une épopée appréciée, pleine de force. C’est à une belle leçon de vie et d’espoir que nous convoque Gildas Girodeau.

Tag(s) : #critiques

Partager cet article

Repost 0